En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Professionnelles

Tous les articles (2)
  • Bac Pro Accueil : Image de soi et professionnalisation

    Publié le lundi 6 mars 2017 20:23 - Mis à jour le lundi 20 mars 2017 20:29
    Comment développer son savoir-être et savoir-faire quand on veut devenir un professionnel de l’accueil, ou intervenir lors d’un événement ?
  • Puydeslices : l'Entreprise d'Entrainement Pédagogique (EEP)

    Par MARIE-LINE WEHRLEN, publié le dimanche 13 mars 2016 15:12 - Mis à jour le samedi 7 mai 2016 09:57

    Qu'est-ce qu'une entreprise d'entraînement pédagogique? A quoi cela sert-il? Comment cela fonctionne-t-il?
    Le dialogue (fictif!) ci-dessous entre deux élèves a pour objectif de répondre à ces questions et de présenter ce projet pédagogique innovant.
    Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter l'établissement.

     

    Théo : « Hé ! Trop classe ta tenue ! Tu vas en stage ? »
       
    Tiffany : « Non, pas du tout, je suis attendue chez Puydeslices, notre EEP. »
       
    Théo : « Puydeslices ? HEUHEUPÉ ? Tu t’exprimes plutôt bizarrement depuis que tu es au lycée !»
       
    Tiffany : « Viens avec moi, je vais t’expliquer et te faire visiter !
    Une E.E.P., c'est une 
    Entreprise d’Entraînement Pédagogique qui reproduit grandeur nature toutes les fonctions tertiaires d’une entreprise. Le lycée en a créé une en 2011 pour ses élèves des baccalauréats professionnels Gestion Administration d'une part et Accueil et Relations aux Clients et Usagers d'autre part. Nous réalisons ainsi une partie de notre formation dans cette EEP. »
       
    Théo : « Les professeurs ont créé une entreprise pour vous faire travailler et vous n'avez pas votre mot à dire?!!»
       
    Tiffany : « Non. Pas du tout!
    Nous, les élèves, sommes acteurs à tous les niveaux. C’est nos prédécesseurs qui ont rédigé les statuts, réalisé le logo, et même choisi le nom de PUYDESLICES. D'ailleurs, ce nom rappelle nos deux parrains issus du tissu économique herbretais : 
    Le Puy du Fou, internationalement récompensé, et l’entreprise Planchot, qui est connue pour ses pâtisseries et produits de bouche. »
         
    Théo : « Mais vous faîtes ça où et quand ? »
         
    Tiffany : « Pendant les cours de pratique professionnelle.
    Et nous disposons d’un local aménagé comme une entreprise. Tout y est : un espace accueil, une salle de réunion, un pool informatique... 
    En fait, Puydeslices est divisée en services : un service accueil, un service ressources humaines, un service secrétariat, un service secrétariat, un service comptabilité, un service marketing et un service ventes.
     Nous, les élèves, sommes considérés comme des salariés et placés sous l’autorité d'un professeur, qui joue le rôle du gérant ou celui du responsable de service. »
         
    Théo : « C'est bien gentil. Mais tu es toujours avec les mêmes personnes, alors que dans la vraie vie, tu auras des clients différents tous les jours ! »
         
    Tiffany : « En effet.
    Mais 
    Puydeslices fait partie d’un réseau. En effet, plus d’une centaine d’EEP existent en France, et même en Europe, dans le cadre de la formation continue (pour les adultes) ou initiale (scolaire). Nous échangeons entre nous et rien qu’entre nous. Puydeslices est tour à tour client ou fournisseur de ces autres EEP. C'est vraiment comme dans le vrai monde professionnel ! »
         
    Théo : « Mais vous vendez quoi au juste ? »
         
    Tiffany : « Tu vas rire quand tu vas savoir que nous ne produisons ni d’objets, ni de services !
    En effet, nous inventons nos produits en nous inspirant des catalogues de nos parrains mais ils demeurent à l’état d’invention. Ils n’existent que sur le papier, ce qui ne nous empêche pas de les proposer à la vente ! Nous ne voyons jamais nos produits.
    C’est un peu comme si nous étions au siège social d’une entreprise dont l’unité de production est à des centaines de kilomètres.
     »
         
    Théo : « Mais alors vous faîtes quoi dans cette entreprise, concrètement ? »
         
    Tiffany : « Nous planifions des opérations de marketing, nous éditons nos catalogues, nous prenons les commandes de nos clients, nous les livrons "pour de faux" et nous encaissons leurs règlements virtuels. Ah, et nous payons nos factures aussi ! »
         
    Théo : « En fait, vous jouez ! Mais c'est très sérieux parce que c'est pour apprendre et que c'est comme dans la vraie vie, c'est ça ? »
         
    Tiffany : « Tu as compris !
    Notre formation professionnelle est bien réelle mais notre entreprise est fictive. Tout ce que peut faire une vraie entreprise est réalisable dans notre EEP : même embaucher du personnel ou faire une déclaration de TVA.
    Surtout, les erreurs que nous réalisons nous permettent d'apprendre sans craindre la colère de notre chef de service ou du client. En plus c'est une expérience que nous pouvons positionner sur nos CV. Parce que cela nous rend  plus vite opérationnels en stage.
     »
         
    Théo : « Quoi? Vous faîtes quand même des stages ! »
         
    Tiffany :  « Hé oui! Cela ne nous dispense pas de faire nos 22 semaines de stage sur les 3 ans ! C'est une obligation pour obtenir le diplôme.
    Mais, grâce à l'EEP, nous sommes plus performants en entreprise. Du coup, on peut nous confier plus rapidement des tâches intéressantes et nous, nous pouvons approfondir davantage.
    Et il ne faut pas oublier qu'un stage réussi peut aussi permettre de se faire repérer pour plus tard... Alors être performant en stage c'est un vrai atout !
     »
         
    Théo : « Ça donne envie ton EEP ! »
         
    Tiffany : « Alors inscrits toi en baccalauréat GA ou Accueil au lycée Jean Monnet, si le principe t’intéresse ! »

     

     

    .

     

     

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs